AccueilQui sommes-nousNos servicesNos engagementsNos clientsContactRecrutement
Accueil | Nos Services | La DERATISATION - La Lutte Contre les Rongeurs Commensaux

Vous avez des besoins en...

Désinsectisation Dératisation Colonnes VO Dépigeonnage Pompes Relevage VMC Désinfection Débarras Ramonage Extracteur Parking

Nos Services

DERATISATION - La lutte contre les rongeurs commensaux

Rongeur : Petit mammifère dépourvu de canines mais muni d’incisives à croissance continue.

Les rongeurs que nous connaissons dans nos villes (rat, souris, mulot) ont un développement très prolifique. Ils vivent à nos dépends et peuvent constituer un véritable fléau pour notre santé, notre patrimoine et nos industries

La lutte contre les rongeurs et notamment contre les rats (rattus norvégicus) est obligatoire dans la plupart des communes. Les règlements sanitaires et les préfectures rappellent régulièrement l’obligation de dératiser.


LES PRINCIPAUX RONGEURS COMMENSAUX


Mus musculus

Rattus rattus

Rattus norvegicus
(Souris) (Rat noir) (Surmulot, rat brun, rat d'égoût)

LES NUISSANCES

Les rongeurs représentent un véritable danger pour notre patrimoine, notre santé et nos industries.

Notre patrimoine

Les souris, rats noirs et surmulots, comme tous les rongeurs, sont hypsodontes, c'est à dire que leurs incisives poussent continuellement (de 13 à 15 cm par an pour le rat noir), et pour limiter leur longueur, ils sont obligés de ronger sans cesse tout ce qui est à leur portée : câbles électriques, tuyaux, emballages, bois, cuivre, mortier... créant des dégâts considérables (court-circuit électrique, incendie, panne de machine...)

Notre santé

Les rongeurs (rats, rats noir, souris) véhiculent de nombreuses maladies. Le rat est directement responsable de l’effroyable fléau qui a frappé l’Europe au XIV ème siècle : la peste. La Grande peste de Londres et la peste de Marseille ont profondément marqué les esprits. (Londres : 70.000 victimes – Marseille : 40.000 victimes) Les rongeurs peuvent véhiculer d’autres maladies comme : la leptospirose, la fièvre aphteuse, la toxoplasmose, la salmonellose, le typhus murin, …

Nos usines et commerces

Véritables fléaux pour l'industrie agro-alimentaire, ils polluent par leurs déjections plus de 500 g d'aliments par jour (pour le rat noir). Le rat noir, ainsi que le surmulot déversent environ 6 à 7 litres d'urine, défèquent 25000 crottes, et perdent environ un million de poils par an.


[ aller en haut de la page ]

LA LEGISLATION

L'obligation de se protéger contre la présence d'insectes nuisibles et de rongeurs est définie dans les règlements sanitaires départementaux et la circulaire du 9 août 1978, articles 125.1 et 130.5.

Les établissements qui remettent des aliments directement aux consommateurs doivent établir un plan de dératisation et désinsectisation (article 17 de l'arrêté ministériel du 9/05/95). La société de service détentrice de l'agrément professionnel établit le cahier des charges qui mentionne : les produits utilisés avec le numéro d’homologation, la fiche technique précisant les risques et les conseils de sécurité, l'emplacement des pièges, le plan de mise en œuvre et les fréquences d'intervention établis par la société de service.

Les propriétaires d'immeubles ou établissements privés, les directeurs d'établissements publics doivent prendre toutes les mesures pour éviter l'introduction des rongeurs et tenir constamment en bon état d'entretien les dispositifs de protection et de prévention ainsi mis en place. Ils doivent, conjointement avec les locataires ou occupants, vérifier périodiquement si les caves, cours, égoûts particuliers, entrepôts, locaux commerciaux, locaux à poubelles, logements des animaux domestiques, etc … ne sont pas envahis par ces nuisibles et faire évacuer tous dépôts de détritus et déchets susceptibles de les attirer.

Lorsque la présence de rongeurs est constatée, les personnes visées aux alinéas ci-dessus sont tenues de prendre sans délai les mesures prescrites par l'autorité sanitaire en vue d'en assurer la destruction et l'éloignement. La même obligation s'impose lors de la démolition des immeubles ainsi que sur des chantiers de construction.


[ aller en haut de la page ]

LES DIFFERENTS MOYENS DE LUTTE

Lutter contre l’invasion des rongeurs ne signifie pas les détruire mais simplement s’en protéger. La mise en place d’appâts doit s’accompagner de deux autres mesures :

L’hygiène et le contrôle des accès

Si les rongeurs peuvent circuler librement et accéder facilement à des sources de nourriture et d’abreuvement, ils pulluleront. Il est indispensable de rendre étanche à toute intrusion les locaux à protéger.

Des mesures d’hygiène telles que : l’enlèvement des encombrants, la mise en containers des déchets, la protection des denrées alimentaires, permettent de limiter les risques d’une infestation potentielle.

La mise en place d’appâts ou pièges

Dans sa lutte contre les rongeurs, l’homme a mis au point des raticides très efficaces mais dangereux. Leur utilisation est soumise à une réglementation :

  • Les produits doivent obtenir une homologation avant d’être distribuer
  • Les entreprises qui appliquent ou distribuent des produits antiparasitaires doivent être titulaires d’un agrément délivré par le ministère de l’agriculture (Loi n° 92-533 du 17 juin 1992). SALUBRIS est agrée sous le numéro AIF 1026


    Corrosif


    Toxique

    Nocif

    Environnement

Les raticides les plus couramment utilisés contiennent des anticoagulants

Les ANTICOAGULANTS
Première Génération Deuxième Génération
Le Coumafène Difénacoum
La Chlorophacinone Bromadiolone
Coumatétralyl Brodifacoum
Diphacinone Diféthialone
  Flocoumafène

Différentes formulations


Le Grain Entier
Le Grain Concassé
Les Mélanges de Céréales

Les Blocs Hydrofuges
Blocs moulés
Blocs Extrudés

Pâte et Gel

[ aller en haut de la page ]

LES SOLUTIONS SALUBRIS

Le diagnostic avant intervention

La visite des locaux à traiter permettra en cas d’infestation de déterminer le type de rongeur et le niveau d’infestation. Le technicien prendra en compte le type de locaux et l’environnement proche avant de définir les procédures de traitement. Le choix du rodenticide, le choix de la formulation ne pourra ce faire qu’après avoir effectué ce diagnostic. L’emploi de poste d’appâtage sécurisé pourra vous être proposé dans certaines conditions. Des préconisations concernant les locaux à traiter pourront être faites (étanchéité, débarras encombrants, pose de grilles, …)

Le contrat, les garanties

Le contrat sera établi conformément au diagnostic. Il précisera les locaux à traiter et la fréquence d’intervention. Des garanties de résultats pourront y être assorties.

L’information avant et après l’intervention

Avant l’intervention

Information aux résidents : Dans le cadre d’une intervention impliquant le traitement dans des logements (souris), un affichage informant les résidents de notre intervention sera effectué, sauf demande particulière, 10 jours avant notre passage.

Concernant les commerces, hôtels ou entreprises, des rendez-vous personnalisé seront pris.

A l’issu de l’intervention

Un rapport est joint à la facture.
Pour les immeubles à usage d’habitation, un bon d’émargement indiquant les personnes traitées, les absents et les personnes ayant refusées l’accès sera transmis au gestionnaire de l’immeuble.


aller en haut de la page | retour à la page des services

Accueil  |  Qui sommes-nous  |  Nos services  |  Nos engagements  |  Nos clients  |  Contact  |  Recrutement  |  Fiches techniques à télécharger  |  Mentions Légales
SALUBRIS : SARL au Capital de 12.000 € - 47 Avenue de la Convention 94110 ARCUEIL | Tel : 01 49 69 12 12 | Fax : 01 49 69 12 10